200 experts Ti Le blogue de ProContact

Comment interagir avec un recruteur lorsque nous sommes en emploi?

Auteur Audrey Buonocore Catégories

09 février 2018

De nos jours, la compétition au niveau du recrutement est de plus en plus féroce. De plus, s’ajoute à ce phénomène, l’avancement en recrutement à partir des médias sociaux. Cela peut donc faire en sorte que vous soyez sollicité à de nombreuses reprises afin de valider votre intérêt face à de nouvelles opportunités en emplois. Peut-être trouvez-vous cela flatteur, agressant ou encore inutile? Nous vous suggérons de prendre quelques minutes afin de bien comprendre les deux côtés de la médaille de ce qu’on appelle la chasse de tête.

En emploi, mais ouvert à de nouvelles opportunités?

Que vous soyez à la recherche d’un emploi ou non, si vous êtes actifs sur divers médias sociaux tels que Linkedin, Facebook ou Google +, alors vous êtes des candidats potentiels pour la plupart des recruteurs.

En fait, il existe ce qu’on appelle des candidats passifs sur le marché du travail. Un candidat passif est en réalité une personne bien en emploi, mais qui est ouverte à recevoir des opportunités d’emplois dans l’éventualité de changer de poste. Les recruteurs prennent donc la chance de vous contacter, même si vous avez un travail afin de valider si vous faites partie de cette catégorie de travailleur.

Vous êtes sollicité régulièrement et vous vous demandez comment réagir face à cette pratique de recrutement? Mon opinion, soyez flatté! Cela signifie que votre parcours académique ou professionnel attire l’œil des employeurs! Vous trouvez que vous recevez trop de demandes et cela commence à être lourd dans votre quotidien? Vous n’avez pas à être mal à l’aise de décliner poliment une opportunité.

Recruteurs

La réalité des recruteurs est que les candidats passifs sont en fait les candidats les plus ciblés par les entreprises! Pourquoi ? Prenons l’exemple que vous recherchez un professionnel avec une expérience précise ABC. Ne trouveriez-vous pas attrayante une candidature en emploi, stable, formé et efficace qui semble performer dans la sphère précise ABC ? Dites-vous qu’un recruteur répond à des besoins précis. De plus, le manque de main-d’œuvre est une autre réalité à laquelle les chercheurs de talents doivent faire face chaque jour.

Au quotidien, les recruteurs ont des réponses négatives suite à leurs approches. Dans la plupart des cas, une réponse négative vient avec un merci et le tout se fait dans un échange agréable. Malheureusement, la sollicitation vient parfois avec du mépris et les demandes sont parfois tout simplement ignorées par les personnes contactées.  Les chasseurs de têtes ne contactent pas n’importe qui et à n’importe quel moment. Ils contactent des profils précis dans le but d’offrir de nouveaux défis, des meilleurs avantages ou encore afin de vous offrir l’opportunité de faire avancer votre carrière.

Il faut donc voir le travail des recruteurs comme une aide, un accompagnement dans un changement dans votre carrière.  Nous avons l’humain à cœur et nous souhaitons améliorer le sort de chacun professionnellement.

 

En résumé, l’attitude gagnante est de rester poli et courtois avec les recruteurs qui vous approchent. Nous ne savons jamais ce que l’avenir nous réserve. En refusant une demande de connexion ou encore en fermant une porte à un recruteur, vous passez peut-être à coter d’une future collaboration.

 

Source utilisée : https://www.jobboom.com/carriere/les-candidats-passifs-recherches-par-entreprises/