200 experts Ti Le blogue de ProContact

La question à 100$!

Auteur Olivier Giguère Catégories

12 janvier 2018

Quelle est la question la plus embêtante en entrevue selon vous? Selon mon expérience, plusieurs candidats n’aiment pas parler de leurs attentes en matière de salaire. En effet, cette question semble rendre plusieurs personnes mal à l’aise, mais elle aide réellement les recruteurs à mieux vous cerner et à vous référer à un emploi qui vous convient vraiment. Il est donc crucial de répondre le plus honnêtement possible, même si cela peut parfois être plutôt délicat, car le recruteur doit être en mesure de vous offrir un emploi qui correspond à vos attentes.

Que faire lorsqu’on vous pose cette question?

 

Certainement ne pas dire que vous ne savez pas! Même si cela peut sembler la porte de sortie idéale, cela réduit le sérieux de votre candidature.

Évidemment, il n’est pas conseillé de faire part d’attentes salariales trop élevées ou pire, trop basses par rapport aux exigences de l’emploi pour lequel vous postulez. Cela pourrait laisser présager un manque de compétences ou simplement rebuter le recruteur qui est loin de pouvoir combler vos aspirations monétaires. Où se trouve donc le juste milieu?

Premièrement, il est conseillé de faire des recherches sur la rémunération habituellement attribuée pour le genre de poste que vous désirez. Vous pouvez même préciser vos recherches en fonction de vos années d’expérience.

Ensuite, il est important de connaître précisément quel est le salaire idéal pour vous.
Concrètement, il est conseillé de consolider les données recueillies lors de vos recherches et d’établir un seuil en deçà duquel vous ne souhaitez pas aller. Il s’agit donc d’établir une limite inférieure raisonnable et bien réfléchie. Par la suite, il est bien d’augmenter légèrement cette limite pour laisser place à la négociation avec le recruteur. Et oui, la fameuse question concernant vos attentes salariales laisse aussi place à la négociation. Il faut savoir profiter de cette opportunité, tout en gardant en tête notre limite inférieure.

Sachez également qu’il est déconseillé d’avoir uniquement le salaire de notre ancien emploi en tête. Un nouvel emploi amène de nouvelles conditions, de nouvelles opportunités et de nouveaux contacts qui peuvent rarement être représentés par un taux horaire. De plus, il vaut mieux ne pas mentionner de combien était votre ancien salaire, mais plutôt être tourné vers l’avenir en parlant des nombreuses possibilités qu’amènera votre futur emploi potentiel.

Somme toute, soyez franc, mais réaliste et sachez parfois voir au-delà des signes de dollar. J’espère vous avoir aidé avec la question qui en met mal à l’aise plus d’un.

Source :

http://www.huffingtonpost.fr/2017/12/27/en-entretien-dembauche-que-repondre-dintelligent-quand-on-demande-vos-pretentions-salariales_a_23315017/