200 experts Ti Le blogue de ProContact

Combien coûte le cloud?

Auteur Jean-Philippe Couture Catégories

08 décembre 2014

Bien que ce soit un des arguments principaux de la plupart des vendeurs de solutions cloud, il n’est pas vrai que cloud égale toujours économie. En effet, le Cloud permet de diminuer les dépenses en capitale pour les remplacer par des coûts en opération (CAPEX vs OPEX) mais pas nécessairement de diminuer les dépenses en technologies. À la fin de l’année, un choix comme celui-ci peut permettre à l’entreprise de déclarer plus de dépenses et de diminuer ses dépenses en capital, mais cela ne signifie pas automatiquement une diminution des sorties d’argent.

Un autre impact sur le capital est celui de passer d’un mode de dépenses en avance à un mode de dépense basé sur l’utilisation. En faisant l’acquisition d’une infrastructure technologique pour les 3 à 5 prochaines années, vous vous devez d’effectuer un déboursé important pour vous assurer de soutenir la croissance technologique des années futures. Vous vous trouvez donc à débourser un montant important lors de l’acquisition et par la suite un montant de support technique mensuel. Si vous prenez le montant de l’acquisition initiale et que vous multipliez ce montant par le taux d’intérêt que vous obtiendriez mensuellement en plaçant cet argent à un taux d’intérêt X , vous vous trouvez à faire entrer moins d’argent dans les coffres. Encore pire, si vous n’avez pas ces fonds actuellement disponibles et que vous le faites financer, vous devez considérer combien vous coûtera le financement.  

Asussi, si vous faites le calcul du coût d’acquisition d’un serveur physique versus 36 mensualités de services cloud, vous trouverez sûrement que le cloud coûte très cher. Cependant, dans le calcul de votre serveur physique, vous devriez aussi inclure les coûts directs et indirects suivants :

Directs :

·         Espace occupé par le serveur

·         Électricité

Indirects :

·         Réseautique et sécurité rattachée au serveur

·         Pourcentage du rack dans lequel il est fixé

·         Administration (facturation, paiement etc)

·         Les coûts de déploiement et de maintien (mise à jour des firmware et autres)

 

Vous désirez en apprendre plus à ce sujet? Un excellent article de CIO.com traite de ce sujet en long et en large

Bref, bien que le choix financier d’aller vers l’infonuagique (ou pas) semble simple, il y a une foule de facteurs à considérer. Assurez-vous d’être accompagné par votre CFO et d’être bien renseigné avant de vous lancer dans de tels calculs.