200 experts Ti Le blogue de ProContact

Comment choisir le bon fournisseur cloud

Auteur Jean-Philippe Couture Catégories

08 avril 2015

Aucun doute, les offres cloud abondent. Mais comment s’y retrouver parmi tout ce qui est disponible? Fait-on réellement une bonne affaire en allant vers le fournisseur qui propose l’offre la plus économique? Voici quelques éléments à considérer dans votre choix.

 

Le niveau de service

Le premier élément à vérifier est le niveau de service que le fournisseur est en mesure d’offrir. Tous les usages ne requièrent pas la même disponibilité. Il est donc important d’évaluer le niveau de service que requière votre application afin de pouvoir évaluer si ce qu’on vous propose vous convient. Un fournisseur sérieux sera en mesure de vous faire parvenir une entente de niveau de service détaillée.

Dans la même lignée, une certification Tier 2, 3 ou 4 de la National Uptime Institute vous garantit le niveau de redondance des équipements du centre de données. Un fournisseur certifié SOC 2 par l’AICPA vous assure que l’organisation qui vous offre le service utilise des systèmes de protection de données adéquats et qu’elle a été auditée et s’est conformée aux requis quant à la sécurité, à la disponibilité, à l’intégrité et à la confidentialité des processus.

Quand les applications reposent dans le cloud, le réseau devient ultra important. De votre côté, vous pouvez vous assurer d’une redondance de vos liens, car s’il n’y a plus de réseau, il n’y a plus d’application non plus. Mais il est impératif de vérifier le niveau de service que vous garantit le fournisseur, de son côté, quant à la disponibilité du réseau.

 

La performance

Vous avez fait vos devoirs et vous vous êtes assuré que le niveau de service qu’on vous offre correspond à vos besoins. Vous êtes maintenant à l’étape de vérifier la performance qu’on vous propose.

La qualité des équipements utilisés peut avoir un impact important sur la performance. Des équipements de mauvaise qualité peuvent entraîner un service dégradé. Également, plusieurs fournisseurs vous proposent un certain nombre de vCPU, sans spécifier la fréquence de ces vCPU. Posez la question, vous verrez que cela diffère d’un fournisseur à l’autre.

Également, si les applications que vous comptez héberger requièrent une bonne performance I/O du côté du stockage, n’hésitez pas à vérifier quelle technologie est utilisée, quels sont les performances IOPS attendue et, surtout, si votre fournisseur est en mesure de vous garantir cette performance. Par exemple, qu’arrivera-t-il si un autre client de votre fournisseur a un problème avec sa base de données et que celle-ci se met à générer un nombre anormalement élevé de I/O? Les problèmes du voisin auront-ils un impact sur vos applications? Des équipements adéquats sont en mesure de vous donner ce type de garantie.

 

Le contrôle

Le niveau de service vous convient, la performance aussi. Qu’en est-il du contrôle que vous aurez avec votre fournisseur?

Les fournisseurs cloud offrent généralement à leur client de se connecter à un portail pour gérer leur environnement. Cependant, le contrôle qu’a l’usager varie d’un fournisseur à l’autre. Certains vous permettront de voir en temps réel votre consommation de bande passante, d’autre non. Certains vous permettront d’avoir un contrôle plus granulaire que d’autre dans les paramètres du pare-feu. Certains vous permettront même d’avoir votre propre pare-feu et d’en assurer la gestion complète. Le niveau de contrôle que vous aurez sur vos VM peut également varier d’un fournisseur à l’autre.

 

Les services

De la même façon que les offres technologiques varient d’un fournisseur à l’autre, les services qui s’y rattachent peuvent varier tout autant. Si vous avez besoin de services professionnels, vérifiez avec vos fournisseurs potentiels ce qu’ils sont en mesure de vous offrir.

Vous avez besoin de services gérés? Vous avez besoin de prises de copies de sécurité? Vous avez besoin qu’on vous monte un plan de relève en cas de désastre? Besoin d’aide pour la migration de vos systèmes? Voilà quelques exemples de services qui ne s’improvisent pas. Votre fournisseur les offre, vérifiez le sérieux de ce qu’il avance. Depuis combien de temps offre-t-il les services proposés? Combien de client y ont souscrit?

Certains pourront même aller jusqu’à intégrer vos propres équipements dans leur environnement, si c’est ce que vous souhaitez. Deux offres technologiquement comparables peuvent être complètement différentes au niveau des services qui s’y rattachent, alors n’hésitez pas à comparer les services offerts.

 

Le prix et le contrat

Un grand nombre de facteurs peut faire varier le prix que vous payerez réellement. Il faut donc faire attention, chez certains fournisseurs l’offre qu’on vous fera reflètera ce que vous payerez tandis que d’autres auront plusieurs paramètres variables qui pourront faire augmenter votre facture d’une façon importante.

Vérifiez sur quelle base les ressources vous seront facturées. Sur une base mensuelle, quotidienne, horaire? Si vous prévoyez augmenter ou diminuer l’allocation de ressources fréquemment, cela peut avoir une incidence sur votre facture. Également, plusieurs fournisseurs basent leur facturation sur la devise américaine, donc un dollar canadien faible peut vous coûter plus cher.

La facturation de la bande passante varie d’un fournisseur à l’autre. Certains offrent une bande passante illimitée, d’autre incluent une bande passante d’une certaine largeur et les excédents peuvent être facturés, d’autres facturent sur la quantité de données (parfois totale, parfois sortante uniquement) qui transige sur le lien.

Vous devez également penser à la façon dont vous connecterez votre organisation à votre fournisseur. Par un lien MPLS? Par un lien VPN? Un lien MPLS engendrera à coup sûr des frais supplémentaires, un VPN aussi chez certains fournisseurs.

Autre aspect à vérifier, tant au niveau financier que contractuel: qui est propriétaire des données que vous mettez dans le cloud. Certains géants du cloud public s’attribuent la propriété des données que vous placerez sur leur infrastructure. En d’autres mots, si certaines données étaient perdues ou détruites, vous n’auriez aucun recours. Et dans certains cas, vous pourriez avoir une facture surprise quand vous demanderez à récupérer vos données.

Si vous comptez souscrire à une prise de copie de sécurité, certains fournisseurs offrent gratuitement le service, ou à des frais minimes. Règle générale, moins le service de sauvegarde est dispendieux, plus le coût de restauration des données est élevé, tandis que certains fournisseurs vous chargeront le coût réel de la sauvegarde, mais les restaurations se feront sans frais supplémentaire.

Vous l’aurez sans-doute compris, la soumission la plus basse n’est pas nécessairement synonyme du coût le plus bas. Pour choisir le bon fournisseur cloud, travailler avec un partenaire qui s’y connaît pour vous accompagner vous fera assurément sauver temps, argent et tracas.